SlamUnitéGirls, je suis magnifique et je le déclare !

6 jeunes femmes, splendides et éclatantes, sur une scène peinte de vie et de vert, devant un public attentif et vivant : c’est la soirée SlamUnitéGirls, faire vivre le slam et donner vie aux mots. Les voix accordées, et une énergie sans pareille. Elles ont tout donné, et nous avons été comblés.

Je suis femme et je suis magnifique !

Ça a été le fond du message. Les femmes sont ci, les femmes sont ça ! Les voix s’étaient levées, nous saluons toutes les icônes qui se sont déchirées corps et âmes, pour qu’une place nous soit concédée dans cette société inégalitaire, toujours est-il que ce sont les hommes qui décident de quelle place accordée et quelle limite ne doit pas être franchie.

Et si on laissait les femmes parler pour elles ? Les filles ont déclinées la réalité de notre société, où les femmes sont toujours relayées au second plan, réduites au rôle maternel,  surtout considérées comme des objets. Pour elles, ce n’est pas normal. Elles savent que leurs voix comptent. C’est l’illustration parfaite du « i know who i am ». Oh mon Dieu, que c’est beau :

  • Certains hommes veulent faire de ma personne leur appartenance
  • Non ! Je suis ici pour bien vivre de mon indépendance
  • Brisée
  • Critiquée
  • Chosifiée
  • Maltraitée
  • Je ne baisse pas les bras
  • Car mille enfants, je sers de drap
  • Je suis femme, et je suis magnifique
Spectacle SlamUnitéGirls. Crédits : Armel Pics Photography

Femme poète ! Femme slameuse !  

Elles s’exclament :

  • Je me lève pour la cause des femmes
  • Au point de perdre mon âme
  • Renoncer est synonyme de faiblesse
  • Je continue la lutte sans cesse
  • Au diable toute injustice
  • Je crie justice
  • Car ce n’est plus une demande
  • Je m’affirme dans ce monde
  • En tant que femme poète

Femme slameuse, je resterai !

Mariusca, Spectacle SlamUnitéGirls, IFC Brazza. Crédits : Armel Pics Photography

On connaît Mariusca pour ses supers textes, profonds et engagés. De la lutte contre les différentes formes de violence faites aux femmes et aux filles, les discriminations portées sur le genre, et la place de la femme dans la société congolaise, les conditions de vie, la santé et l’éducation.

Mariusca est une jeune femme qui exalte la femme.

Elle connaît bien le combat qu’elle porte et sait comment l’orienter : mettre les mots sur les maux. Et cette lutte je peux vous assurer qu’elle n’est pas prête de s’arrêter. L’engagement à travers ses textes prouve combien Mariusca est têtue.

SlamUnitéGirls a été un moment fort de dénonciation, de conscientisation et d’édification. Ç’en est suivi une démonstration par la danse. Le public a eu en prime du folklore, accompagné par un rythme d’enfer. On a dansé entre un mélange de danses traditionnelles mbochi et bembé. J’ai dansé moi aussi, haha !

Hey ! Ce que vous devriez savoir : Slamunité est un programme de promotion du slam en milieu jeune. SlamUnitéGirls est donc initié à la sortie du FILAF (Festival du livre et des arts francophones) à la demande de l’IFC Brazza en partenariat avec l’Union européenne.

Et si l’on se demande pourquoi seulement les filles ? Mariusca répond qu’elles sont moins nombreuses dans la majorité des disciplines de la vie. Ainsi donc, à travers cet atelier, elle ne fait qu’apporter sa petite pierre à l’édification de la jeune femme.

8 réflexions sur « SlamUnitéGirls, je suis magnifique et je le déclare ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *